Archives de catégorie: Chambre hyperbare

Accueil Messages Classé par“Chambre hyperbare”
fullsizeoutput_31

L’hyperbare, comme un jeu d’enfant !

Aucun commentaires

Bien que nos caissons hyperbares soient spacieux et des plus confortables (le matelas est un vrai nuage!), il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un endroit clos. Pour certains, la préoccupation majeure sera de savoir si leur enfant accepte de demeurer à l’intérieur du caisson pendant tout le traitement. Et ce, pendant 40 jours. Comment faire en sorte de passer des moments agréables à l’intérieur de la chambre hyperbare avec notre enfant ? Nous croyons que les clés sont la préparation ainsi qu’un peu d’imagination ! Vous allez voir, c’est un vrai jeu d’enfant 😉

Plan de match !

Vous connaissez votre enfant. Aura-t-il la bougeotte ? Voudra-t-il y faire la sieste ? Sera-t-il heureux si vous lui proposez de regarder un film ? Quel est le meilleur moment dans la routine familiale pour faire la séance ? Certains préfèreront tôt le matin, avant le branle-bas du quotidien, et d’autres, en toute fin de journée afin de transférer leur enfant du caisson, où il se sera endormi, vers son lit. Ou bien les deux ! Le moment adéquat dans la routine aura un rôle important dans le bon déroulement de la séance.

Puisqu’il est impossible de manger à l’intérieur de la chambre hyperbare, si vous optez pour en faire avant un repas, prévoyez une collation avant la séance.

L’horaire de votre enfant prévoit peut-être des devoirs ou encore des exercices donnés par un professionnel qui le suit (orthophoniste, ergothérapeute). Pourquoi ne pas diviser le moment passé à l’intérieur de la chambre hyperbare ? Par exemple : 20 minutes de devoir, 20 minutes de jeu et 20 minutes d’une émission sur la tablette. Aussi, faites une rotation des activités ou des jouets. La diversité sera un bon allié.

Plusieurs familles optent naturellement pour une thématique en lien avec le caisson hyperbare. La fusée, le sous-marin, le bateau de pirate sont des thèmes qui pourront inspirer vos traitements.

 

Idées d’activités

Il n’est pas nécessaire de vous transformer en G.O. du Club Med pour amuser votre enfant. 😉 Voici quelques idées simples.

1) La fameuse tablette électronique. Bien que nous cherchons habituellement à diminuer le temps d’exposition aux écrans, il n’en demeure pas moins que c’est une excellente façon de capter l’attention de votre enfant. Bien sûr, il y a toutes ses émissions favorites, mais il y a plus ! Les jeux éducatifs par exemple. Protégez-vous a fait une liste intéressante d’applications classées selon l’âge des enfants auxquels elles s’adressent. Autre suggestion : faites des visites virtuelles de musées ou de lieux encore inconnus pour votre famille comme le Louvre, les musées du canada, les parcs nationaux du Canada, ou une grande diversité de lieux sur Google.

2) Sac-devinettes : Placez dans un grand sac une série d’objets de formes différentes. Demander à votre enfant de tâter le sac ou d’y glisser les mains (sans regarder à l’intérieur) et d’essayer d’identifier un objet à la fois. Ce pourrait être de petites surprises réservées aux futurs traitements.

3) Les livres

Passez à la bibliothèque et choisissez ensemble des livres. Vous pourrez donc avoir un nouveau livre pour chaque traitement.

4) Séance photo

Avec votre enfant, choisissez des accessoires à apporter à l’intérieur du caisson (foulard, lunette fumée, chapeau, perruque etc.) et prenez-vous en photo. C’est rigolo et cela vous fera des souvenirs !

 

Mais encore ? Inspiration voiture 

Quels jeux faites-vous lorsque vous avez de longues distances à parcourir en voiture ?

Personnellement, nous aimons bien le jeu de l’alphabet où on doit trouver, à tour de rôle et selon un thème donné, un mot commençant par les lettres de l’alphabet (Thématique: Fruits. Mots: Ananas, Banane, Cantaloup, etc). Si votre enfant sait écrire, pratiquez son orthographe par le fait même. Et comptez un point pour chaque mot sans faute.

Dans la même thématique, le jeu de la suite logique. Choisissez un mot au hasard et enchaîner avec un mot qui vous fait penser au dernier entendu. Par exemple: matin/oeuf/poule/ferme/légumes/soupe, etc. C’est un jeu qui va vite et qui peut durer longtemps. Le joueur qui réussi à dire des mots le plus longtemps possible, sans répéter un mot déjà nommé, gagne.

Quand je vais dans l’espace j’apporte ? (exemple : un casque d’astronaute). La deuxième personne doit dire : « Quand je vais dans l’espace et j’apporte une lampe de poche et… » (exemple : une boussole). Chaque personne doit répéter ce que les autres ont dit et ajouter un élément.

 

Préparez-vous !

Premièrement, allez à la toilette. L’envie de pipi est la cause #1 qui nous pousse à terminer une séance hyperbare plus rapidement que prévu. Ensuite, assurez-vous d’avoir tout ce dont vous avez besoin (oreiller, couverture, tablette électronique, cellulaire, jeux, etc.) Une fois pressurisé, il est décevant de devoir sortir car on a oublié quelque chose. Tel que mentionné précédemment, assurez-vous de ne pas avoir faim en cours de session.

Si votre enfant vous demande plusieurs fois par sessions quand sera le moment de sortir, ayez avec vous une montre ou un cadran et profitez-en pour lui montrer l’heure. « Quand ce sera un 4 ici et un 3 ici. » ou « Quand l’aiguille sera rendue ici ».

Faites confiance à votre enfant !

Bien sûr, on pourrait se casser la tête longtemps à trouver des idées de jeux… Et si on s’adressait directement aux principaux intéressés ? Qu’est-ce que votre enfant désire faire ? Quelles que soient les stratégies que vous aurez adoptées, vous constaterez très rapidement que les séances hyperbares deviendront des moments privilégiés passés avec eux. Votre enfant aura hâte d’y aller et sera déçu lorsque vous aurez à sauter une journée 😉

 

Si vous manquez d’idées, n’hésitez pas à nous contacter.

Laissez-nous savoir en commentaire, quels sont vos trucs ou vos idées de jeux pour passer le temps dans votre fusée ou votre sous-marin.

Information

La location d’une chambre hyperbare chez OxySoins

Aucun commentaires

La location d’une chambre hyperbare flexible installée à domicile comporte plusieurs avantages. Le premier et non le moindre : faire de la thérapie hyperbare dans le confort de votre foyer à l’heure et au moment qui vous conviennent. En pyjama ? Pourquoi pas ! Deux fois par jour ? C’est possible !

Comment cela fonctionne ?

Avant chaque location, un membre de notre équipe prend le temps de discuter avec vous afin d’évaluer votre situation. Nous désirons nous assurer que la thérapie hyperbare réponde bien à vos besoins et à vos attentes. De par notre expertise, il nous est possible de vous dire si votre problématique de santé est compatible avec l’oxygénothérapie hyperbare et à quels résultats vous pouvez vous attendre. Le professionnalisme et la transparence sont deux valeurs auxquelles nous accordons beaucoup d’importance. Nous mettons nos connaissances à jour annuellement afin de vous accompagner adéquatement.

L’installation

Par la suite, nous déterminons quel est le meilleur moment pour que nous nous déplacions à votre domicile afin de procéder à la livraison et à l’installation. Il n’y a pas de destination trop éloignée. Nous couvrons le Québec.

Une fois chez-vous, nous prenons le temps de vous offrir une formation complète sur le fonctionnement de l’appareil et d’effectuer une séance ensemble. Nous nous assurons ainsi qu’à notre départ vous êtes autonome. Nous révisons avec vous également les procédures nécessaires en cas d’urgence ou de panne d’électricité.

Rassurez-vous, nous vous accompagnons tout au long de votre location et sommes disponibles pour vos questions par téléphone ou par courriel en tout temps.

Séances

La durée de chaque séance à l’intérieur du caisson hyperbare varie entre 1h et 1h30 en plus de la pressurisation et de la dépressurisation. Il est possible d’effectuer deux « plongées » par jour en autant qu’il y aient quelques heures entre chacune d’elles.

Pendant le traitement, vous pouvez dormir, utiliser une tablette numérique, un ordinateur portable ou votre cellulaire. Les enfants peuvent amener leurs jouets préférés. N’oubliez pas d’être confortable en vous munissant d’un oreiller et d’une couverture.

Pour les parents avec leur enfant, les séances s’insèreront rapidement dans la routine pour la sieste, se coller ou effectuer, par exemple, les exercices donnés par l’orthophoniste et l’ergothérapeute.

Notez qu’une personne seule peut faire fonctionner la chambre hyperbare par elle-même sans la présence de quelqu’un d’autre à l’extérieur dans la mesure où sa mobilité le permet.

40 jours

Nos locations ont une durée de 40 jours car nous souhaitons nous assurer que le bénéficiaire des traitements en fera un minimum de 40 heures au total. En effet, la très grande majorité des protocoles de recherche, en lien avec une multitude de problématiques de santé, se basent sur des cycles de traitements allant de 40 à 60h de thérapie hyperbare.

Certaines personnes nous demandent s’il est possible d’effectuer une location plus courte, de 20 jours par exemple. Nous préférons opter en tout temps pour des locations de 40 jours.

Réalistement, nous savons que les horaires chargés ou que la condition de santé peuvent faire en sorte qu’il vous sera difficile de faire de l’hyperbare certaines journées. Avec une location plus courte, vous devriez faire deux séances chaque jour. Ce qui amènerait une pression et un stress que nous ne désirons pas faire vivre à notre clientèle. De plus, afin que votre corps puisse s’oxygéner en profondeur, et même créer de nouveaux vaisseaux sanguins, cela prend du temps et une constance dans les traitements.

La thérapie hyperbare est un investissement monétaire certes, mais aussi un investissement de temps. Nous souhaitons que l’expérience demeure positive à tout moment.

Coût

Contactez-nous pour plus de détails quant au coût de ce service. Il nous fera plaisir de vous envoyer une soumission. Sachez toutefois qu’aucun frais caché ne vous sera réclamé. Le prix qui vous sera indiqué comprendra tous les dispositifs nécessaires aux traitements ainsi que la livraison/installation/récupération du caisson.

Nos locations sont flexibles, c’est-à-dire que si vous ne pouvez faire la thérapie pour une raison de santé durant le délai de 40 jours prévu, il nous fera plaisir de prolonger votre location sans frais additionnel.

Ne laissez pas l’argent être un frein à l’accessibilité de la thérapie hyperbare. Nous pouvons nous adapter à votre situation et regarder avec vous les solutions qui sont possibles pour vous. Au fil des ans, nous avons tissé des liens avec des fondations et organismes à buts non lucratifs qui pourraient vous aider à avoir accès à la thérapie. Nous avons également développé une expertise et des outils pour vous accompagner, si c’est nécessaire, dans une campagne de levée de fonds.

N’hésitez pas à nous contacter 1-888-846-2824.

Oreille et hyperbare

Pourquoi ne fait-on pas d’hyperbare lorsqu’on est congestionné ?

Aucun commentaires

Avez-vous déjà pris l’avion ? Avez-vous déjà eu comme voisine de siège cette personne qui, à l’atterrissage, s’empresse de se mettre 5 gommes dans la bouche en buvant de l’eau tout en baillant exagérément …? C’était moi ! Vous me voyez désolée si mon petit rituel vous a fait peur ou perturbé … C’est que lorsque je prends l’avion, j’ai mal aux oreilles à l’atterissage.

Et l’hyperbare dans tout ça ?

Je dois vous avouer que lorsque j’ai fait de l’hyperbare pour la première fois, j’ai eu un peu peur.  C’est qu’on m’a informé qu’au moment de la pressurisation / dépressurisation, il est possible de ressentir la même chose qu’en avion. Heureusement pour moi, nous avons le contrôle sur la vitesse de pressurisation / dépressurisation. On peut donc y aller à notre rythme. Tout s’est bien déroulé.

Je me suis quand même demandé comment les séances en chambre hyperbare pouvaient avoir un impact sur mes oreilles. Et pourquoi il est contre-indiqué de faire de l’hyperbare lorsque nous sommes congestionnés.

Anatomie de l'oreille

Fonctionnement de l’oreille

Cette illustration vous démontre que l’oreille est composée de trois grandes parties distinctes : l’oreille externe, moyenne et interne.

Le tympan, membrane fibreuse, situé dans l’oreille moyenne, transmet les sons en vibrant. Pour que la transmission des sons ait lieu, la pression entre l’extérieur et l’intérieur du tympan doit être la même. Pour se faire, de petits tubes de 2 à 3 centimètres, nommés trompes d’Eustache, ont pour fonction de faire passer l’air entre le nez et les oreilles afin d’assurer l’équilibrage de la pression. Ils s’ouvrent au cours de la déglutition, de la mastication ou du bâillement de façon à égaliser les pressions de part et d’autre du tympan.

Au moment de la pressurisation du caisson hyperbare, la pression atmosphérique augmente légèrement (la base du processus de l’hyperbare) ce qui, par le fait même, entraine un changement de pression entre l’oreille interne et l’oreille externe. Les trompes d’Eustache peuvent alors avoir de la difficulté à s’ouvrir et le tympan peut subir une légère inflammation. On aura l’impression plus ou moins désagréable que nos oreilles sont bouchées. Il est possible de ralentir la pressurisation ou d’amorcer une légère dépressurisation pour aider le tympan à se replacer. La sensation ne devrait pas être différente que celle ressentie lorsqu’on monte une pente en voiture.

Lors de la congestion

Les trompes d’Eustache agissent également comme un bouclier pour éviter que les sécrétions nasales et le mucus produits lors d’un rhume ou d’allergies montent vers l’oreille moyenne. Cela diminue les risques de développer des infections comme l’otite muco-séreuse. Les trompes d’Eustache sont alors fermées d’où la sensation d’oreilles bouchées. Le système auditif étant déjà obstrué, on évitera le traitement hyperbare pour ne pas risquer de barotraumatisme (lésions au niveau du tympan).

En temps normal, lorsque vous faites un traitement hyperbare, les moyens utilisés pour assurer un confort lors de la pressurisation sont le bâillement, la déglutition, mâcher de la gomme, boire de l’eau ou faire la manoeuvre de Valsalva. Cette méthode consiste à se boucher le nez, fermer la bouche et faire monter la pression pulmonaire jusqu’à ce que les trompes d’Eustache s’ouvrent et que les tympans se rééquilibrent, produisant un petit craquement dans les oreilles. Cela doit être fait en douceur et jamais lors de la dépressurisation.

Il est également possible de se procurer des bouchons d’oreilles spécialement conçus pour soulager l’inconfort lors du changement de pression. 

Pour plus d’informations ou faire un essai gratuitement c’est par ici 

Sources :

http://www.toutsurloreille.fr/tout-savoir-sur-loreille/

https://www.oreillemudry.ch/

 

Broken egg

L’hyperbare pour soulager les symptômes du TCC

Aucun commentaires

 

On définit le traumatisme crânien ou traumatisme crânio-cérébral (communément appelé TCC) par l’ensemble des lésions au cerveau causées par un coup reçu à la tête directement ou indirectement. Le cerveau, ayant été secoué trop brusquement, fonctionne alors difficilement. Cela est dû à la destruction de certaines cellules lors de l’impact. Le cerveau étant le chef d’orchestre du corps humain, le TCC peut toucher plusieurs aspects de la vie d’une personne, incluant sa personnalité.

Lire la suite

Dysplégie spastique

Dysplégie spastique – De l’oxygène pour Matteo!

Aucun commentaires

 

Matteo, notre ti-homme de 5 ans, est atteint de dysplégie spastique. Depuis qu’il a 6 mois, nous travaillons très fort à son développement : ergothérapie, physiothérapie, hippothérapie, etc ! Matteo s’est fait opérer lorsqu’il avait 3 ans pour enlever la spasticité de ses membres inférieurs. L’opération fut un réel succès. Matteo est un vrai guerrier, jamais il n’abandonne. Malgré le fait qu’il se déplace en marchette, il veut faire comme les autres enfants de son âge. Après avoir vue l’émission Donnez au suivant, je me suis dit pourquoi ne pas louer une chambre hyperbare pour Matteo? Les bienfaits que cela peut lui procurer et les résultats des séances ne peuvent être que positifs à son évolution. Donc, au mois de mai, j’ai appelé l’équipe d’OxySoins. Quelle belle équipe! Wow, ce sont des gens fantastiques!

Lire la suite

21216314_10159215296165524_357764144_o

Le sous-marin hyperbare du pirate Samuel

Aucun commentaires

En juin dernier, nous avons fait la rencontre d’un enfant très spécial. En effet, Samuel, un petit bonhomme fort attachant, a une condition physique plutôt atypique. Lorsqu’on le rencontre, il est difficile de ne pas tomber sous son charme, il a un petit je-ne-sais-quoi qui le rend irrésistible. Samuel a connu de magnifiques réussites suite à ses traitements en chambre hyperbare. Sa maman Meggie nous a transmis le témoignage ci-dessous qui explique les défis auxquels Samuel et sa famille sont confrontés chaque jour ainsi que les progrès qu’il a connu grâce à l’utilisation de la chambre hyperbare.

Témoignage

Pour notre famille, le 14 juin est une date synonyme d’espoir. C’est à cette date qu’un spécialiste de l’hôpital Ste-Justine nous proposa une nouvelle tentative de traitement pour notre fils épileptique; le traitement en chambre hyperbare. Samuel, 4 ans, a un sévère retard de langage et son développement est atypique pour son âge. Il ne parle pas, perd et retrouve ses acquis d’une journée à l’autre, ne joue pas, se déplace continuellement, a des traits autistiques, etc. Les spasmes infantiles, les crises myocloniques et  atoniques prennent beaucoup de place dans son quotidien. La nuit, ces crises se multiplient et le réveillent, l’empêchant d’avoir un sommeil récupérateur. La condition de Samuel s’apparente au syndrome de West, mais aucune médication ne parvient à gérer les nombreuses manifestations épileptiques.

Lire la suite

Témoignage AVC – Monsieur Béliveau

Aucun commentaires

Témoignage

L’histoire de monsieur Béliveau nous touche beaucoup. Ses deux filles, Julie et Karine, allaient le chercher à l’hôpital 4 jours par semaine afin de l’amener à la clinique pour ses traitements en chambre hyperbare. L’amour que ses deux filles ont pour lui est très grand. Nous avons vu monsieur Béliveau acquérir de plus en plus d’autonomie à chaque visite. Après quelques séances, il était reparti en disant un « à demain » à Isabelle, ce qui lui a fait verser quelques larmes. Il faut savoir que monsieur Béliveau avait perdu l’usage complet de la parole suite à son AVC. Aujourd’hui, après quelques semaines seulement, il a retrouvé une grande partie de son côté verbal et est capable d’avoir des conversations avec les gens. Son côté moteur démontre également de grandes améliorations. Sa famille a décidé de continuer avec une location à domicile afin de lui permettre de faire plus de traitements et de continuer sur sa belle lancée.

Lire la suite

Oxysoins avc

L’AVC et l’hyperbare, une combinaison gagnante!

1 commentaire

L’accident vasculaire cérébral, communément appelé AVC, se caractérise par un manque de l’apport en oxygène au cerveau. Il peut être causé par deux facteurs. Tout d’abord, par la formation d’un caillot sanguin qui obstrue un vaisseau desservant le cerveau. Ou encore par la rupture d’un vaisseau créant une hémorragie dans ou autour du cerveau. Dans les deux cas, le résultat est le même; le manque d’oxygène crée une ou des lésions cérébrales. En fonction de la région du cerveau touchée, les effets sur la personne peuvent varier. Dans de nombreux cas, les séquelles laissées tant au niveau physique que neurologique peuvent grandement diminuer la qualité de vie de la personne touchée.

Lire la suite

Traumatisme crânien chez l’enfant

L’hyperbare et le traumatisme crânien chez l’enfant

Aucun commentaires

Le traumatisme crânien (ou commotion cérébrale) est l’une des principales causes de consultation en urgence chez l’enfant au Québec. L’été est la saison démontrant le plus haut taux. Cela est dû, entre autre, à l’utilisation du vélo, de patins à roues alignées, du trampoline ainsi qu’à la pratique de différents sports. Un traumatisme crânien n’engendre pas toujours de lésions au cerveau. Cependant, chez l’enfant le risque de lésions augmentent car leur boite crânienne est plus mince.

 

Quels sont les symptômes d’un traumatisme crânien chez l’enfant?

Les symptômes d’un traumatisme crânien sont facilement repérables : maux de tête, nausées, vomissements, perte de mémoire, confusion, vision embrouillée, perte de conscience ainsi que des convulsions peuvent être observés. Il faut toutefois être vigilants car ils peuvent apparaitre quelques heures après le traumatisme et peuvent être de degrés variés. Au moindre doute, consultez sans tarder un professionnel de la santé.

Lire la suite

L’hyperbare, un allié de choix dans le traitement de la quasi-noyade

L’hyperbare, un allié de choix dans le traitement de la quasi-noyade

Aucun commentaires

 

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud! Quoi de plus plaisant que de se rafraichir dans la piscine familiale! Malheureusement, pour certain, cette belle activité peut se transformer en cauchemar. Chaque année, on compte des dizaines de noyades et de quasi-noyade au Québec. Afin de retrouver le plus de capacités possibles suite à une quasi-noyade, l’hyperbare est un outil essentiel.

En cette semaine de la prévention de la noyade, nous trouvions important de vous donner des outils pour prévenir ces malheureux accidents et vous expliquer comment nous pouvons vous aider après que les équipes médicales et de réadaptation aient pris en main et aient traité la personne quasi-noyée.

Lire la suite

  • Page 1 of 2
  • 1
  • 2