Archives du blog

Accueil Publications par“Annie Blais
En famille dans une verticale YADA

Monsieur Demers en forme plus que jamais!

Aucun commentaires

Mon expérience en chambre hyperbare chez OxySoins

Je vous partage mon expérience en chambre hyperbare après 11 séances chez OxySoins. Je suis un homme retraité depuis 2 ans, dans milieu soixantaine. Mes 35 dernières années ont surtout été du travail de bureau sans trop d’activité, mis à part de marcher de ma place de stationnement à mon bureau, puis quelques marches occasionnelles. De plus, j’étais fumeur occasionnel depuis les 8 dernières années.

Bye bye boulot, bonjour retraite!

Je me suis pris en main peu de temps après avoir pris ma retraite. J’ai complètement arrêté de fumer. J’ai ensuite débuté un entrainement léger. Je faisais du vélo stationnaire, marche de plus en plus longue, voir jusqu’à 7km, et un peu d’exercices plus physiques allant au jogging que je pratique encore en moyenne 2 jours sur 3.

Pas besoin de vous dire que j’ai découvert des muscles dont j’ignorais l’existence et que dire du cardio! J’ai amélioré mes performances, mais je n’ai pas l’intention de devenir un athlète professionnel ou de participer à quelconque compétition. Je le fais pour mon bien-être, mais il arrive un temps où la bonne volonté ne suffit pas. Se lever le matin avec des muscles qui vous disent : « Aie bonhomme c’est plus de ton âge ça ». Je ne voulais pas ça! J’ai alors lu beaucoup de choses sur la mise en forme et je trouvai des informations sur les chambres hyperbares.

Curieux de nature

Curieux de nature, je me suis informé sur tout, ou presque, sur ce qui pouvait avoir été publié sur internet. J’ai trouvé le site d’OxySoins qui parlait des séances d’oxygénothérapie hyperbare. Je me suis rendu à la clinique d’OxySoins à Drummondville pour avoir plus amples informations. Après discussion avec l’équipe, j’ai donc choisi d’acheter une carte de 10 séances.

Résultats en peu de temps!

Après la première séance de +/- 90 minutes, le lendemain à mon réveil, j’ai eu l’impression que j’avais quelques muscles qui qu’auparavant boudaient et que là ne se manifestaient plus. J’ai vite fait le lien que les douleurs musculaires étaient beaucoup moins intenses. Après la 3e séance, je ne ressentais plus de douleurs au niveau des jambes, des genoux et des hanches. Tous ceux qui font du jogging savent de quelles douleurs je parle. Avec les séances d’oxygénothérapie hyperbare à basse pression que j’avais faites, je peux vous confirmer que mes douleurs étaient disparues. Par la suite, j’ai donc décidé de faire des tests d’efficacité avec une application sur ma montre intelligente. Effectivement, les résultats étaient là, mes performances avaient considérablement augmenté. Vous devinez ma joie que d’avoir fait en sorte que d’améliorer ma santé et ma qualité de vie en valait le détour!

D’autres bienfaits que j’ai constatés personnellement furent les allergies (éternuements, picotement de la peau et des yeux) qui avaient complètement disparues. J’ai aussi remarqué que mes nuits de sommeil étaient plus reposantes. Ce n’est pas miraculeux et pas une fontaine de jouvence, mais seulement une façon naturelle de régénérer le corps à l’aide d’oxygène.

De l’aide pour toute la famille

Je pourrais aussi vous parler de l’expérience que j’ai fait vivre à ma petite fille, Mya, qui a une paralysie cérébrale légère. À partir de la 7e séance, je l’ai emmenée avec moi pour les 5 séances restantes. Nous sommes tous restés surpris des résultats en si peu de temps! En plus, elle a adoré faire les séances avec moi son papi! Nous avons vécu de beaux moments seuls elle et moi. Nous étions dans notre petit cocon ou comme nous l’avons nommé le vaisseau spatial!

Pour connaître les résultats de ma belle Mya, vous pouvez aller visiter le site Facebook d’OxySoins! Pour l’histoire de Mya, cliquez sur le lien ci-dessous:

https://www.facebook.com/hyperbare/photos/a.447127892035873/2401871499894826/?type=3&theater

 

 

 

 

Éli et sa navette hypoerbare 2

Deuxième location pour Éli. Voici des nouvelles plus que positives!

Aucun commentaires

Revenons à l’année passée

Il y a près d’un an, les parents d’Éli avaient fait une location de 40 jours à la maison. Ils avaient décidé d’essayer le traitement en chambre hyperbare dans l’espoir d’aider leur garçon pour progresser dans les différentes sphères de son développement. Ils avaient eu des résultats surprenants suite au série de traitements. Éli avait notamment eu du progrès au niveau physique soit l’acquisition de la propreté, amélioration de la coordination, etc. Ils ont donc décidé de recommencer l’aventure cette année en louant chez OxySoins!

Des victoires étonnantes!

Voici le beau témoignage de Rachel la maman d’Éli:

Cette année, nous avons eu la chance de répéter l’expérience une deuxième fois. Les résultats sont différents, mais tout aussi surprenants! Cette fois-ci, c’est surtout au niveau du langage qu’Éli a acquis de nouvelles compétences. Tout au long de notre voyage en fusée, nous avons observé l’apparition de nouveaux sons, de nouvelles syllabes, puis de nouveaux mots. Grâce à cela, Éli essaie davantage de communiquer avec son entourage par la parole plutôt que par les gestes. Il est maintenant capable de combiner 5 à 6 mots pour former une phrase.

De plus, au niveau de la motricité fine, les traits qu’il réalise au crayon de plomb sont beaucoup plus fermes et précis qu’avant. Les dessins d’Éli sont mieux coloriés également. En fait, nous avons remarqué que les séances en chambre hyperbare ont permises à Éli de consolider plusieurs concepts/apprentissages vus au cours de l’année scolaire (grâce à sa merveilleuse éducatrice) et d’aller encore plus loin! Nous sommes vraiment fiers de notre coco et extrêmement contents des résultats! Le fait qu’il puisse communiquer et se faire comprendre nous tient à cœur!

Remerciement

Finalement nous tenons à remercier encore une fois les membres du Club rotary Québec-Val-Bélair, particulièrement M. Marc Rondeau, pour nous avoir permis de vivre une deuxième fois cette belle aventure pour le bien de notre petit garçon. Un immense merci également à ma famille et aux organisateurs du tournoi de hockey des Chevaliers de Colomb de Chapais. Nous sommes entourés de gens merveilleux dont la générosité nous touche énormément! Merci du fond du cœur! Et bien sûr, merci à toute l’équipe d’OxySoins pour votre excellent service, votre écoute, votre soutien, votre humanité et votre grande générosité!

Chez OxySoins avoir de belles nouvelles comme celle de la maman d’Éli nous fait chaud au coeur! Nous vous avons mis une petite vidéo de la réaction d’Éli en voyant sa fusée pour une deuxième fois! 🙂

Cliquez sur le lien en dessous pour voir la vidéo

https://youtu.be/gBERsSsU_FQ

Un amour inconditionnel

Fatigue et accouchement: l’expérience hyperbare de Marie-Josée

Aucun commentaires

Bien que la venue d’un nouvel enfant chavire le coeur et la vie des nouveaux parents, la réalité post-accouchement n’est pas toujours facile à vivre pour toutes les mamans. La fatigue du travail réalisé, la perte de sang, les ajustements que cela demande est difficile sur le corps.  Avoir un bébé change une vie, demande une nouvelle adaptation et l’énergie n’est pas toujours à son maximum. Si vous cherchez à offrir un cadeau original à une nouvelle maman, une série de séances en chambre hyperbare pourrait lui permettre de retrouver plus rapidement son énergie. Voici le témoignage de Marie-Josée, qui a vécu l’expérience hyperbare à notre clinique suite à son dernier accouchement.

Un cinquième accouchement

Voilà, je vais être honnête avec vous, avant le mois d’avril je ne connaissais pas ou très peu les traitements en chambre hyperbare. Suite à mon accouchement, mon conjoint m’a offert la possibilité de faire quelques séances, afin de reprendre un peu d’énergie.

Dans ma tête, je pensais que  les traitements s’adressaient surtout aux patients atteints d’une maladie ou des victimes d’accidents graves. Je ne croyais pas que moi, maman de 5 enfants, pourrais en tirer des bienfaits.

Premièrement, je dois dire que j’ai été très bien accueillie chez OxySoins par Isabelle et Jean-François. Ils ont pris le temps de bien m’expliquer le déroulement lors d’une séance, mais aussi de me faire prendre conscience des avantages que cela apporte. C’est à ce moment que j’ai été surprise de constater que les soins s’adressaient à beaucoup de gens.

Ensuite, je ne surprendrai personne en disant qu’être mère de cinq jeunes garçons s’est épuisant. Les moments de repos se limitent à la nuit, et parfois celles-ci sont souvent entrecoupées par les pleurs du petit dernier. Donc de pouvoir profiter du caisson hermétique comme une bulle à moi, sans bruit et sans action, tenait presque du miracle.

Énergie tu es enfin revenue!

Pour finir, contrairement aux autres accouchements, j’ai remarqué que mon niveau d’énergie, mon moral et mon humeur étaient revenus beaucoup plus rapidement cette fois-ci. J’ai été surprise des effets positifs que les traitements ont eu sur moi. À chaque fois, cela m’a permis de diminuer mon stress ainsi que ma fatigue rapidement comme une revitalisation du corps et de l’esprit.

Merci beaucoup OxySoins pour ces moments de calme, de repos, mon yoga a moi!!

Vous aimeriez offrir des séances à une future maman? Permettez-lui l’essai gratuit ici: http://oxysoins.com/essai-gratuit/

 

bandeau-infolettre

Une nouvelle gamme de produits hyperbares disponible chez OxySoins!

Aucun commentaires

 

Depuis bientôt 7 ans, nous mettons un point d’honneur à  nous démarquer par la qualité de notre service à la clientèle. Il est primordial pour nous d’offrir en location et à l’achat des chambres hyperbares sécuritaires, confortables et produites au Québec.

Il y a déjà plusieurs mois que nous sommes en démarches avec la compagnie YADA, dont l’usine de fabrication est établie au Lac St-Jean. Ils ont fait leur entrée dans le marché avec les chambres hyperbares verticales. Puis ils ont également développé des modèles horizontaux. Nous avons pris le temps de bien connaître les entrepreneurs derrière la compagnie et de tester leurs différents produits.

Petit historique

Confronté très jeune à la mort de son frère Dany, décédé des suites d’une maladie à l’âge de 9 ans, le fondateur de YADA, Yanick Montgrain, a développé un intérêt pour la santé et le bien-être. Particulièrement, il se consacre aux effets des thérapies alternatives sur l’amélioration de la santé.

Après plusieurs années passées à effectuer la réparation de chambres hyperbares pour diverses compagnies, YADA a décidé de créer ses propres caissons afin de de respecter ses valeurs et standard de qualité.  Avec l’aide d’une équipe passionnée oeuvrant dans le domaine de la médecine hyperbare depuis plus de 25 ans, la recherche et le développement ont rendu possible la construction de caissons hyperbares uniques, spacieux et sécuritaires. Cette confection haut de gamme permet d’offrir une garantie de 5 ans sur tous les produits.

Des produits incomparables

Lorsque nous sommes allés visiter la nouvelle usine de la compagnie, nous avons été grandement impressionnés par la salle de tests. Tout ce qui y est fabriqué sera testé et retesté des centaines de fois. Leur contrôle qualité est, selon nous, le meilleur qui se fait actuellement sur le marché. 

Soucieux de la santé et de la sécurité de la clientèle, tous les matériaux utilisés par YADA sont sécuritaires et certifiés. Ils ne dégagent aucune émanation toxique.

Tous les éléments nommés précédemment permettent à la clientèle de bénéficier d’un produit incomparable sur le marché.

Des entrepreneurs de coeur

Par dessus tout, ce qui est le plus important pour nous, c’est d’établir une relation de confiance avec le fabricant. Nous avons trouvé chez YADA des personnes très humaines et novatrices. Nos valeurs sont collées les unes aux autres. Il allait donc de soi qu’un partenariat et une relation d’affaires naissent naturellement. Ce lien si précieux fait une grande différence pour nous puisque nous souhaitons offrir un service à la clientèle impeccable. Avec YADA, nous avons une grande tranquillité d’esprit.

Réservez dès maintenant la location d’un caisson YADA ici 

47493485_1976619932419987_1182841939007897600_n

Claustrophobie et hyperbare : comment y arriver ?

Aucun commentaires

Soyons honnête, face à une nouvelle expérience telle qu’un premier essai en caisson hyperbare, nous pouvons tous ressentir un certain niveau d’anxiété. Par contre, si l’idée de vous trouver dans un endroit clos crée chez-vous des angoisses très fortes pouvant aller jusqu’à des crises de panique, vous souffrez sans doute de claustrophobie. Cela peut être perçu comme un frein majeur à l’utilisation d’un caisson hyperbare, alors qu’il est possible de combattre cette peur. 

L’exemple parfait !

Au fil des années, nous avons rencontré plusieurs personnes avec cette angoisse des endroits restreints. Notre exemple ultime est celui de Marco dont le souffle s’accélérait dès son arrivée dans le stationnement de la clinique. Imaginez lorsqu’il se couchait à l’intérieur du caisson … Impossible dans les premiers temps de seulement penser à fermer la fermeture éclaire. Avec le temps et de la patience, notre guerrier, comme nous aimons l’appeler, a réussi ! Nous ne pouvons nous empêcher de sourire lorsqu’à la fin de ses séances, il nous dit : « Déjà terminé !? ».

Comment s’y est-il pris ? Avec de la patience, de l’indulgence envers lui-même et aussi une dose de courage. 

Dans les cas de phobie, la méthode souvent utilisée est la désensibilisation. Il s’agit de mettre la personne en contact progressivement avec ce qui lui cause ses craintes tant au niveau de l’intensité que de la durée. Cela habitue le cerveau au fait qu’il n’y a rien de dangereux. En cumulant les expériences positives et les victoires, la peur diminuera peu à peu. 

Dans le cas de Marco, qui est le plus sévère rencontré, nous avons pris le temps de l’installer à l’intérieur du caisson, sans démarrer l’appareil. Il y écoutait de la musique. Ensuite, lorsqu’il s’y est senti à l’aise, nous avons mis en marche le moteur, puis fermer la glissère, puis gonfler sans pressuriser, etc. Cela a pris quelques séances avant qu’il réussisse à se sentir assez confortable pour terminer le processus de pressurisation. 

Bon à savoir…

 1- Savoir comment fonctionne l’appareil 

Sachez que nous prenons le temps, avant un premier essai, de vous expliquer comment fonctionne le caisson hyperbare. Nous vous expliquons comment utiliser la valve qui sert à la pressurisation/dépressurisation. Vous pouvez même la contrôler par vous-même. Notez bien qu’en cas d’urgence, il est possible de sortir rapidement. 

2- Comparaison avec d’autres appareils

Nous entendons souvent les personnes comparez le caisson à un appareil d’imagerie par résonance magnétique (« scan »). « J’ai vraiment détesté faire une résonance magnétique ! Je ne serai pas capable de faire une séance hyperbare. » La grande différence, et non la moindre, est la possibilité de bouger dans la chambre hyperbare. De plus, vous disposez d’assez d’espace pour changer de position comme vous le voulez. Vous serez surpris de la grandeur vue de l’intérieur une fois le caisson gonflé.

D’ailleurs, notre diversité de modèles nous permettra de vous proposer un appareil à l’intérieur duquel vous pourrez vous coucher, mais également vous assoir. Notre nouveau modèle sous-marin mesure 38 pouces de diamètre. De plus, nous distribuons maintenant le modèle vertical de Yada que vous pouvez voir ci-dessous.

Caisson Yada

3- Se changer les idées

Lors de votre séance hyperbare, nous vous invitons à faire une activité qui vous plaît et qui vous procure de la détente. Lisez un livre, écoutez de la musique, regarder un film sur une tablette numérique, bref, changez-vous les idées ! Rien ne servira à focusser sur votre peur. Il vaudra beaucoup mieux de vous concentrer sur une activité agréable et relaxante.

Nous espérons que ce texte aura rassuré les plus réticents. N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions ou à prendre rendez-vous pour un premier essai gratuit ! 

À lire aussi :

Principe de base

43561664_319484252202090_5911265022511677440_n

Céleste: petite étoile et le sous-marin hyperbare

Aucun commentaires

Valérie et Patrick sont les parents de Céleste, une magnifique petite fille de 2 ans et demi. Ils ne se doutaient pas, au matin du 27 octobre 2017, que leur vie allait basculer. C’est ce jour-là qu’ils ont trouvé une tique à l’oreille de Céleste alors âgée de seulement 22 mois. Ils décident de se rendre à l’hôpital pour la lui faire enlever de la bonne manière et dans le but de la faire analyser. À ce moment, le médecin ne juge pas nécessaire de prescrire un traitement préventif. 

La tique qui a mordu Céleste

Les mois suivants, les parents reconnaissent difficilement leur fille : poussées de fièvre, grande fatigue, irritabilité. En janvier, trois mois après la piqûre, la famille apprend que la tique était porteuse d’une bactérie. Malheureusement, même avec cette information, les médecins refusent toujours d’offrir de la médication à Céleste.

Comment rester sans rien faire ? Malgré les frais que cela engendre, Valérie et Patrick décident d’entreprendre des démarches au privé. Le diagnostic tombe: Céleste a réellement un problème de santé soit une infection bactériologique causée par la tique.

 Par la suite, il a été difficile pour eux de trouver un médecin qui accepte de traiter leur fille au Québec.

Voici un témoignage de la mère de Céleste quant à l’expérience de la famille avec les sessions en caisson pressurisé. 

Choisir d’aller de l’avant

Le plus fâchant pour nous, en tant que parents, c’est que tout ceci aurait pu être évité si le traitement préventif avait été donné dès le premier jour. Mais comme nous n’avons pas de pouvoir sur le passé, nous avons décidé d’aller de l’avant et de tout faire pour soigner notre fille.

Vous savez, il y a plusieurs mois, j’étais septique face à cette « machine à oxygène ». Je ne savais pas en quoi cela pourrait venir faire du bien à Céleste. Par contre, avoir avoir consulté des témoignages et pris des informations, nous avons décidé d’oser!

On me questionne : « Val est-ce que tu vois des changements ? Est-ce que ça semble faire du bien à Céleste ? » Je ne suis malheureusement pas dans sa tête et dans son corps, mais voici ce que j’ai remarqué jusqu’à présent. (Les séances de Céleste ont débuté il y a deux semaines.)

Retrouver notre petite fille

Enfin! Céleste ne pleure plus, ne fait plus d’incroyables crises sans raison. Elle est redevenue plus douce, plus calme au sens où elle semble bien, zen. Notre fille a récupéré son énergie mais une belle et meilleure énergie. Céleste joue, danse, chante, sourit. Elle redevient Elle. Notre fille a retrouvé l’appétit et est moins fatiguée. Elle dort enfin mieux la nuit et s’endort beaucoup plus facilement. Elle parle beaucoup mieux, fait de meilleures phrases et articule mieux.

C’est le jour et la nuit !!! Est ce que ça durera ? Je n’en ai aucune idée …. et à vrai dire, j’ai juste envie de profiter de ces moments pour retrouver ma fille enfin comme elle était avant d’être mordue par une tique.

J’ai conscience que le chemin de la guérison sera long. Mais je crois qu’un jour avec le temps on y arrivera. En attendant, la seule chose que je peux faire est de trouver ce qui lui apporte du bien dans son petit corps. Et ce sous-marin lui en apporte beaucoup à notre grande surprise ! Même papa aime bien être dedans. Bref, nous sommes sous le charme.  Croyez-moi, si un jour nous pouvons nous acheter ce sous-marin on le fera !

Merci encore à Isabelle et Jean François pour leur entreprise, pour leur gentillesse. Vous apportez du bien pour notre fille.

Merci de tout cœur 💓

 

https://oxysoins.com/lhyperbare-une-avenue-efficace-contre-une-infection-batériologique-causée-par-une-tique/

41645220_1857942474287734_8220388248573181952_o

De l’espoir pour les parents de Simon

Aucun commentaires

Simon est un petit garçon de 4 ans, avec un trouble neuro-développemental. Comme parents nous avons décidé de tout faire pour aider notre enfant. Nous avons opté pour des séances en chambre hyperbare, en espérant faire développer son langage. Avant d’entreprendre cette aventure, nous n’avions aucune idée des résultats que nous aurions, mais on se disait qu’il fallait essayer. Nous avons commencé les sessions en septembre 2018 . 40 jours plus tard, nous sommes sous le choc de voir tous les progrès de notre fils.

 

  • Simon nous dit plusieurs mots dont plusieurs nouveaux mots.
  • Il est devenu plus confiant en lui et il est plus autonome dans la maison.
  • Notre fils joue seul et il a beaucoup d’imagination. C’est merveilleux de le voir jouer sans nous.
  • Simon ne fait pratiquement plus de crises. Il est calme et beaucoup plus en contrôle de ses émotions.
  • Notre fils arrive à se déshabiller seul. Il ne fait donc plus de crise parce qu’il a trop chaud.
  • Le plus gros progrès de Simon, c’est la concentration. Nous ne pouvions pas avoir d’attention de sa part avant les séances hyperbares. Maintenant, il reste concentré sur sa tablette ou sur un film pendant plus d’une heure sans problème.

 

Julie et Simon

On a beaucoup de plaisir avec nos petits clients. Julie notre représentante de l’Abitibi et Simon

 

Pour la majorité des parents d’enfants neurotypiques, ces acquis de la vie de tous les jours sont banals. Pour nous, les parents d’un petit garçon ayant, entre autre, un trouble de language, c’est des belles petites victoires qui nous redonne l’espoir. Nous avons fait une location de 40 jours et en 2019, nous achèterons le sous-marin de Simon afin de poursuivre ses petites victoires.

Kathy et Claude

Les parents de Simon

À lire également:  Témoignage de Valérie maman de Laurence autiste

Mathis

Mutation hétérozygote : la persévérance de Mathis et de ses parents

Aucun commentaires

Mathis a 8 ans et vit avec une mutation hétérozygote au niveau du gène IQSEC2. Cela se traduit par une déficience intellectuelle, des troubles moteurs sévères et de l’épilepsie. Mathis ne s’exprime pas verbalement et il a besoin qu’un adulte réponde à tous ses besoins de base (hygiène, alimentation, habillage). 

La maman de Mathis a entendu parler des séances hyperbares lorsque ce dernier avait 6 ans. Elle et son conjoint ont alors décidé de faire la location d’un caisson flexible pour leur fils. Jusqu’à maintenant, ils ont fait 3 locations de 40 jours.

Des résultats encourageants !

Lors de la 1ère location, Mathis ne marchait pas. Après plus de 50h passées à l’intérieur du caisson, les parents et son éducatrice spécialisée ont pu observer qu’il avait maintenant des contacts visuels avec eux. Il y a eu également une augmentation de l’attention et il se lève alors debout sous supervision.

Suite à la 2e location, on note une amélioration du tonus musculaire et de la force : il est capable de se tenir debout pendant 1 minute sans chuter, reste assis de façon sécuritaire et est capable de tenir des objets dans ses mains.

 

À lire aussi : Une fusée a atterri chez Éli pour 40 jours !

 

Enfin, après la 3e location, Mathis réagit aux paroles par des sourires et est réactif aux gestes affectueux. Il est plus stable au niveau du torse et très fort au niveau des bras. Il marche seul sans appui pour 5-6 pas. Mathis est plus conscient du danger s’il tombe. Son équilibre s’est amélioré.

Les bienfaits perdurent entre chaque location et on l’amène plus loin à chaque fois.

D’ailleurs, voici un vidéo de lui, se tenant fièrement debout, seul !

 

Bravo Mathis!


Pour avoir plus d’informations sur la location d’un caisson flexible hyperbare installé chez-vous :                        1-888-846-2824 ou info@oxysoins.com

fullsizeoutput_59

Retour à une vie normale pour Marie-Pier.

Aucun commentaires

Mon nom est Marie-Pier et j’ai 30 ans. En avril dernier, j’ai reçu un diagnostic à la hanche droite qui ce décrit comme suit: la mort des cellules osseuses de la tête du fémur due à une altération de la circulation sanguine (os de la tête du fémur qui meurt tranquillement). Je ressentais d’énormes douleurs qui partaient de la hanche jusqu’à la cheville avec des pincements au bas du dos. Je devais me déplacer en béquille. Couchée, assise, debout, aucune position ne me convenait, j’étais constamment en douleur. Selon les médecins, il n’y avait pas grand-chose à faire sauf attendre que la guérison se fasse. Mais en attendant sans rien faire, on ne savait pas si la nécrose empirerait.

L’aide des séances hyperbares

En Juin, ma mère a vu, sur Internet, de l’information sur les séances hyperbares et m’en a parlé. Par curiosité, j’ai contacté Oxysoins pour essayer. Deux semaines après le début de mes sessions à la clinique, j’ai vu mes douleurs diminuer de 75%. Deux semaines plus tard, j’étais en mesure de faire des pas sans prendre les béquilles que j’utilisais depuis 3 mois.

 

Oxysoins m’a permis de réduire énormément mes douleurs, mais aussi d’accélérer la régénération de l’os. Aujourd’hui, 6 mois après le diagnostique, je peux recommencer à prendre des marches avec mon chien, reprendre tranquillement ma vie normale. Merci à toute la formidable équipe d’Oxysoins, je me suis sentie à l’aise et en confiance rapidement avec vous.

Merci mille fois !

Saona

Multiples lésions à la tête, découvrez l’histoire de Saona

Aucun commentaires

Mon nom est Saona et j’ai 17 ans. J’aimerais vous parler de mon expérience avec l’hyperbare. Tout d’abord, sachez que j’ai longtemps pratiqué le soccer. Un sport que j’adore ! Malheureusement, ma position de gardienne de but m’a occasionné des lésions anatomiques au niveau du cerveau. En effet, on m’a diagnostiqué plusieurs lésions à travers les années.

Cet été, je suis allée à la Ronde avec des amis. Les chocs ressentis dans les manèges ont été trop intenses et ça a causé ma dernière commotion. Cela me fait voir que ma tête est définitivement plus fragile qu’auparavant …

Connaissant mon état, une cliente de ma mère lui a parlé de l’hyperbare. Elle lui a dit à quel point c’était efficace et que les résultats étaient impressionnants. Qu’est-ce que nous avions à perdre? J’avais alors de gros maux de tête et de coeur, des étourdissements puis énormément de fatigue en raison du traumatisme. J’ai même dû repousser mon entrée au Cégep. 

Mon expérience avec l’hyperbare

C’est donc dans cet état que j’ai débuté mes séances hyperbares. Après seulement un mois et demi d’utilisation, ce qui équivaut à 20 séances d’une heure et demi, je peux dire que je n’ai pratiquement ou même plus aucun symptôme. Dans les premiers temps, j’étais souvent épuisée, mais graduellement, mes symptômes sont disparus et aujourd’hui, je suis plus énergique. L’hyperbare m’a beaucoup aidée.

Pour finir, je recommandes à 100% l’utilisation de la thérapie hyperbare. Mon rétablissement a été rapide. Le personnel d’OxySoins est fantastique. pastedGraphic.png

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter !

  • Page 1 of 4
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4